Coloration des façades

𝙐𝙣 𝙥𝙖𝙩𝙧𝙞𝙢𝙤𝙞𝙣𝙚 𝙖𝙧𝙘𝙝𝙞𝙩𝙚𝙘𝙩𝙪𝙧𝙖𝙡 𝙖 𝙚𝙢𝙗𝙚𝙡𝙡𝙞𝙧 𝙥𝙖𝙧 𝙘𝙤𝙪𝙡𝙚𝙪𝙧

Notre commune est engagée dans un projet de revitalisation au-travers de sa labellisation « Petites villes de demain ». L’image de la commune fait partie de ce projet et notamment la rénovation du bâti du cœur de bourg. Les couleurs jouent un rôle essentiel dans la perception que se font les habitants de la commune et les visiteurs.

Anne Petit, architecte coloriste, a accepté de nous accompagner dans cette démarche. Elle propose un mode d’emploi clair pour penser un projet de rénovation de façade ou de menuiserie qui soit en cohérence avec l’identité chromatique de notre commune. Ce guide chromatique a été validé par les bâtiments de France.

𝙐𝙣𝙚 𝙞𝙙𝙚𝙣𝙩𝙞𝙩𝙚́ 𝙘𝙝𝙧𝙤𝙢𝙖𝙩𝙞𝙦𝙪𝙚 𝙚𝙭𝙞𝙨𝙩𝙖𝙣𝙩𝙚 𝙖̀ 𝙖𝙘𝙘𝙚𝙣𝙩𝙪𝙚𝙧

Réaliser une étude de coloration du bâti a pour but de sensibiliser les habitants à la qualité de leur patrimoine en leur offrant des conseils pour la réalisation et la réfection de leur façade. Les modalités de choix des couleurs diffèrent selon le type de façon et l’époque de construction. Cette étude constitue un outil de référence définissant l’identité d’un lieu ou « le patrimoine chromatique local » à travers ses caractéristiques architecturales et ses tendances colorées.

Pleyber-Christ présente un patrimoine chromatique singulier lié à son histoire architecturale et urbaine à l’usage de ses matériaux locaux.

L’identité urbaine de Pleyber-Christ est marquée par l’usage d’un granite plutôt « blond » et d’un schiste bleuté que l’on retrouve régulièrement en façade et en toiture. La palette des couleurs qui en découle constitue la base de la charte chromatique. Une autre caractéristique locale est l’emploi de couleurs froides du bleu au vert sur les portes, les volets et les menuiseries. Cet aspect doit être renforcé afin de gagner en homogénéité.

Les abords de l’église sont marqués par un bâti minéral dû aux façades en pierre de taille et en moellons de remplis- sage. Les enduits de façade aux abords de l’église doivent donc privilégier les tons neutres et doux à tendance chaude. Les ambiances urbaines de la rue de la République souffrent d’un effet d’assombrissement général dû aux façades décrépies, au noicissement des enduits, et au passage des véhicules. Cette rue est un axe routier et commerçant 12 stratégique qui présente des linéaires propices à un jeu de couleurs sur les enduits.

Pour renforcer l’attractivité de la rue, ses façades peuvent accueillir des couleurs plus marquées en fond de façade tout en restant dans les tons doux et clairs. Le passage des véhicules accentuant le salissement des façades, il est conseillé de ne pas opter pour des blancs purs, surtout sur les enduits granuleux

𝙇𝙖 𝙧𝙪𝙚 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙧𝙚́𝙥𝙪𝙗𝙡𝙞𝙦𝙪𝙚 : 𝙖𝙣𝙞𝙢𝙚𝙧 𝙚𝙩 𝙧𝙚́𝙘𝙝𝙖𝙪𝙛𝙛𝙚𝙧 𝙡𝙖 𝙧𝙪𝙚 𝙚𝙣 𝙖𝙥𝙥𝙤𝙧𝙩𝙖𝙣𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙘𝙤𝙪𝙡𝙚𝙪𝙧 𝙖𝙪𝙭 𝙛𝙖𝙘̧𝙖𝙙𝙚𝙨

𝙇𝙚 𝙘𝙤𝙚𝙪𝙧 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙫𝙞𝙡𝙡𝙚 : 𝙙𝙮𝙣𝙖𝙢𝙞𝙨𝙚𝙧 𝙚𝙩 𝙧𝙚𝙣𝙛𝙤𝙧𝙘𝙚𝙧 𝙡'𝙝𝙤𝙢𝙤𝙜𝙚́𝙣𝙚́𝙞𝙩𝙚́ 𝙖𝙪𝙩𝙤𝙪𝙧 𝙙𝙚 𝙡'𝙚́𝙜𝙡𝙞𝙨𝙚 𝙎𝙩 𝙋𝙞𝙚𝙧𝙧𝙚

L’outil de coloration de Pleyber-Christ est le reflet des couleurs existantes dominantes liées à l’usage des matériaux de construction et au style de l’époque. Il vise à « réveiller » l’existant par des teintes chaudes et lumineuses sur les fonds de façade et des couleurs plus soutenues sur les détails.
Principales orientations :

  • La valorisation de l’architecture existante (pierres traditionnelles des façades, volets, ferronneries, portes)
  • La conservation et la repose des volets en bois, des ferronneries et des portes en bois sont conseillées pour donner du caractère aux rues. Sur les façades en pierres de taille et moellons (sombres), il convient de privilégier les couleurs vives ou claires sur les volets.
  • L’équilibre des accents colorés est assuré par une application mesurée des couleurs (enduit soutenu + teinte neutre pour les volets, ou façades en pierres + volets soutenus, ou encore façades sans volet + fond de façade soutenu).
  • Un enduit de façade remplit plusieurs fonctions importantes au sein d’un bâtiment :
  1. Protection contre l’humidité grâce à l’imperméabilisation des façades de la pluie.
  2. Esthétique et décor des façades : Traditionnellement réalisé à base de chaux aérienne et de sable locaux, il est préférable de reposer des enduits de type traditionnel.

𝙈𝙤𝙙𝙚 𝙙'𝙚𝙢𝙥𝙡𝙤𝙞 𝙙𝙪 𝙣𝙪𝙖𝙣𝙘𝙞𝙚𝙧 : 𝙖̀ 𝙘𝙝𝙖𝙦𝙪𝙚 𝙛𝙖𝙘̧𝙖𝙙𝙚 𝙨𝙤𝙣 𝙢𝙤𝙙𝙚 𝙙𝙚 𝙘𝙤𝙡𝙤𝙧𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣

Recommandations colorées :

  • Mettre en valeur la richesse de la façade. La repose des volets bois est vivement conseillée.
  • Utiliser des tons plutôt chauds, blanc-cassé, tons sables, tons ocrés et nuances colorées. Sur les grandes façades utiliser des couleurs d’enduit plus claires.
  • Le contraste chaud-froid sera le plus utilisé, enduit de ton chaud pour les façades et tonalités froides pour les couleurs ponctuelles. Les garde-corps travaillés sont généralement plus foncés.
  • Il est interdit de peindre les pierres naturelles des encadrements de fenêtres, des chaînes d’angle et des soubassements. Il est déconseillé de déposer les éléments comme les volets bois, les portes en bois et les garde-corps ouvragés. Dans la mesure du possible, ces éléments devront être restaurés.
  • Les éléments tels que les cables télécom, les coffrets électriques et les descentes d’eau de pluie doivent se fondre visuellement en reprenant la couleur du fond de façade.

Une opération façades est en cours. Elle a débuté le 01 mars et s’achèvera le 31 décembre. Elle concerne les rues appartenant au cœur de bourg.

L’opération consiste à apporter :

Une assistance technique gratuite aux propriétaires, lors de l’élaboration et du suivi du projet de réfection des façades d’un immeuble grâce à l’intervention d’un architecte conseil.

  1. Une aide financière incitative aux propriétaires pour la réalisation de travaux de ravalement d’immeubles inclus dans les secteurs délimités. Les ravalements de façades des bâtiments de plus de 20 ans sont subventionnables. Seuls sont subventionnés les façades et pignons de bâtiments vus depuis le domaine public, les réfections des façades et pignons dans leur ensemble. L’opération pourra être reconduite par délibération du conseil municipal pour les années suivantes.

Les travaux subventionnables sont :

  • Le nettoyage et traitement des façades par peinture - minérale quand c’est possible – ou badigeon.
  • Traitement en peinture des ouvrages en bois ou en métal, menuiseries, volets, persiennes, bandeaux.

Pour que les travaux soient éligibles à subvention, le choix des couleurs doit respecter la charte chromatique élaborée par le cabinet Chroma – architecte-coloriste Anne Petit. Le projet doit être validé en collaboration avec la commune et la coloriste chargée du suivi. Le montant de la subvention s’élève à 50% du montant H.T. de la totalité des travaux de réfection de façade sur l’ensemble du périmètre. Plafond de subvention par projet : 1 000 euros HT .

La procédure : Déposer en mairie une déclaration préalable et un dossier de demande de subvention comprenant le devis d’une entreprise qualifiée détaillant les montants des travaux selon la localisation ainsi qu’un RIB.

Les travaux ne devront pas commencer avant l’obtention des autorisations d’urbanisme et l’accord de subvention notifié au propriétaire par Monsieur le Maire. Dans le périmètre classé des Monuments historiques, un délai de deux mois avant travaux devra être respecté.

Les travaux devront être réalisés en une fois et dans le délai d’un an à partir de la décision d’attribution de la subvention. Il devront être établis par une entreprise qualifiée inscrite au registre du commerce ou au répertoire des métiers. A l’issue des travaux, un contrôle qualitatif et quantitatif sera réalisé. Le paiement de la subvention sera effectué après réception de la facture acquittée.